L’essentiel de vos épargnes est immobilisé dans votre maison et vous aimeriez en profiter pendant que vous y habitez. C’est ce que vous propose l’hypothèque inversée. Mais est-ce la meilleure solution ?

Un peu comme la vieille dame qui vivait dans une chaussure, certains habitent dans leur bas de laine. L’essentiel de leurs épargnes s’est cristallisé dans leur propriété, et tant qu’ils y résident, ils ne peuvent pas profiter de cet argent.

C’est à eux que s’adresse d’abord l’hypothèque inversée – une manière de détricoter leur bas de laine.

 

Qui offre l’hypothèque inversée ?

Au Canada, une seule entreprise propose cette avenue, appelée Programme canadien de revenu résidentiel (PCRR), mieux connue sous l’acronyme anglais CHIP (Canadian Home Income Plan).

La Corporation Programme canadien de revenu résidentiel (Canadian Home Income Plan Corporation) a été fondée à Vancouver en 1986. Elle a pris le nom de Banque HomEquity en 2009.

Elle vend l’hypothèque inversée au Québec depuis 2007.

 

Comment ça fonctionne ?

L’hypothèque inversée est un emprunt hypothécaire garanti par la valeur de la propriété, dont vous n’avez pas à rembourser le capital ni à payer les intérêts avant la disposition de la propriété. Les propriétaires ne cèdent en rien la propriété de leur résidence.

Quelles sont les exigences ? Pour lire la suite...

Source: La Presse +  Dossier de Marc Tison

 

Par Fanny Bergeron Courtier immobilier Saint-Jean-sur-Richelieu Maisons à vendre Saint-Jean-sur-Richelieu agent immobilier Saint-Jean-sur-Richelieu