Source: Yahoo!news  | Une hausse de 12% des ventes résidentielles au Saguenay en 2020 | Myriam Gauthier, Initiative de journalisme local, Le Quotidien | 19 Janvier 2021

Les ventes résidentielles ont conservé leur vigueur malgré la pandémie, en 2020, au Saguenay. Elles ont augmenté de 12% par rapport à 2019, dans un marché qui s’est transformé à l’avantage des vendeurs.

Il s’agit d’une troisième hausse annuelle consécutive dépassant la barre des 10% pour la région métropolitaine de recensement (RMR) de Saguenay, territoire qui inclut notamment des municipalités de la rive nord du Saguenay.

Au total, 1520 ventes résidentielles ont été conclues en 2020, selon les récentes données de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ).

Si la pandémie n’a pas affecté la progression des ventes résidentielles, elle a néanmoins eu un impact sur les conditions du marché. Le nombre de propriétés en vente a chuté de près du tiers (-32%) en 2020 par rapport à 2019. En moyenne, 971 propriétés étaient à vendre au cours de l’année.

Carlos Cordeiro, directeur général de la Chambre immobilière du Saguenay-Lac-Saint-Jean, estime que plusieurs nouveaux acheteurs, jeunes couples ou locataires, ont profité des bas taux d’intérêt des prêts hypothécaires pour acheter une première propriété. « Ça a bougé beaucoup, beaucoup cette année, les gens ont passé à l’action », a-t-il souligné, en entrevue avec Le Quotidien.

À l’opposé, des propriétaires qui avaient le projet de vendre leur résidence pour déménager dans une maison de retraités ont choisi de repousser leurs plans en raison de la crise sanitaire qui frappe durement les résidences privées pour aînés. « Ils ont plutôt décidé de rester à la maison, de ne pas vendre leur maison tout de suite ou de retirer leur maison du marché », a expliqué M. Cordeiro.

Ces conditions ont ainsi fait passer le marché d’équilibré à favorable aux vendeurs, a-t-il indiqué.

La moitié des maisons unifamiliales se sont vendues à plus de 187 000 $ dans la RMR de Saguenay, soit une croissance du prix médian de 7% par rapport à 2019. Un total de 1232 maisons ont trouvé preneur, une augmentation de 8%.

Les plus importantes hausses des transactions se situent du côté des condos (112 transactions, +56%) et des petits immeubles de deux à cinq logements, appelés plex (173, +24%). Leur prix médian s’est établi à 161 000 $ (+11%) pour les condos et à 175 000 $ pour les plex (+3%).

Les délais de ventes ont diminué légèrement dans tous les cas, baissant de sept jours. En moyenne, 142 jours étaient nécessaires pour vendre une résidence.

Hausse moins marquée que dans la province La croissance des ventes résidentielles enregistrées dans la RMR de Saguenay en 2020 demeure cependant moins élevée que l’augmentation de 17% connue à l’échelle de la province. Il s’agit d’une activité record depuis 2000, soit depuis que le système Centris utilisé par les courtiers immobiliers compile les données du marché.

Le marché plus petit au Saguenay, ainsi que son éloignement des grands centres, expliquerait ce bond moins marqué, a avancé Carlos Cordeiro, qui se réjouit néanmoins de la performance du marché saguenéen.

Les petits centres urbains de villégiature, tels que Charlevoix (+94%) ou Mont-Tremblant (+59%), ont par exemple connu des hausses impressionnantes de ventes résidentielles.

L’intérêt pour la villégiature demeure également marqué au Saguenay-Lac-Saint-Jean, remarque le directeur général. « Les propriétés en villégiature, sur le bord de l’eau, au lac Saint-Jean, au lac Kénogami et tout ça, ce sont des propriétés qui sont extrêmement prisées par les gens locaux et de l’extérieur », a-t-il souligné en ajoutant que le « télétravail a changé la donne ».

Les données de l’APCIQ, disponibles par RMR ou agglomération pour les régions, ne tiennent pas compte des résidences vendues sans courtier immobilier.

Myriam Gauthier, Initiative de journalisme local, Le Quotidien

Vous êtes à la recherche d'un courtier immobilier? Je vous invite à me contacter!