Sept erreurs trop souvent commises en investissement immobilier

Il y a un dicton qui dit : « Plus ça change, plus c’est pareil ». Les erreurs commises en investissement immobilier n’y font pas exception. En effet, je constate les mêmes erreurs depuis plus de vingt ans, chez les nouveaux investisseurs comme les plus expérimentés. Elles sont majoritairement liées au développement personnel: le travail sur soi constitue 80% de la réussite tandis que les 20% restant découlent de l’application de techniques. La loi de Pareto s’applique encore une fois!

 

Voici les plus fréquentes, l’ordre de présentation n’a pas d’importance.

No 1. Paralyser dans l’analyse

C’est bien beau d'être en mesure de calculer des constantes hypothécaires, des ratios de couverture de dettes, des rendements et des taux globaux d’actualisation, mais encore faut-il bouger, passer à l’action. Trop de personnes parmi celles que je côtoie en connaissent suffisamment pour bouger, mais paralysent dans l’analyse.

Lorsque ces personnes me présentent leurs analyses tout à fait sensées, je leur demande: «À quel montant avez-vous finalement présenté l’offre d’achat?»  Trop souvent, ces dernières énumèrent les excuses justifiant leur inaction plutôt que de m’informer du montant offert au vendeur.

N’attendez pas que les situations soient parfaites et que toutes les lumières soient vertes pour bouger. Faites vos analyses et lorsque vous déterminez le prix que vous devez payer selon vos critères d’investissement immobilier, bougez ! Avec prudence, mais bougez et faites des offres d’achat.

 

No 2. Se fier à Pierre-Jean-Jacques

Naturellement, les gens qui désirent investir partageront leurs intentions à des collègues, des membres de leur famille ainsi qu’à des amis qui, la plupart du temps, n’ont jamais fait d'investissement immobilier. Ces gérants d’estrade iront de phrases classiques telles que: «Tu vas déboucher des toilettes la nuit. Les locataires, ce n’est que du trouble. Les bonnes années sont passées et il n’y a plus d’argent à faire avec l’immobilier. Le marché va s’écrouler vu la hausse des taux d’intérêt».

Étrangement, ces dissuasifs n’ont jamais touché aux millions de dollars que l’immobilier peut rapporter, mais vous conseillent et n’argumentent qu’avec les aspects les plus obscurs de l’immobilier. Certains investisseurs en devenir les écoutent et abandonnent l’idée de l’investissement sans même y avoir mis les pieds.

Par contre, si vous discutez avec des gens qui réussissent en immobilier et qui sont parvenus entre autres à systématiser leur entreprise, à identifier des vendeurs motivés ou encore à optimiser rapidement la valeur des immeubles en exploitant leur plein potentiel, leurs conseils seront tout autre. Ils vous encourageront, suggèreront de foncer, d’avancer et vous diront qu’au final, tous les obstacles à surmonter seront peu significatifs comparativement à la création de valeur ajoutée à votre bilan personnel avec le temps.

 

Pour lire la suite de cet article, cliquez ici!

Source: Les affaires.ca | Yvan Cournoyer

 

Vous souhaitez investir en immobilier? N'hésitez pas à me contacter!