Source: renoassistance.ca | Le guide ultime pour construire sa maison de rêve au Canada

Le guide ultime pour construire sa maison de rêve au Canada

 

Vous êtes-vous déjà demandé comment construire une maison selon vos spécifications exactes? Un endroit où vous pouvez créer des souvenirs inoubliables et trouver le confort ultime? Construire la maison de vos rêves est une aventure passionnante et gratifiante, mais elle peut aussi s’avérer insurmontable si vous n’êtes pas bien conseillé·e.

Nous nous intéresserons ici à la recherche du bon terrain, à l’obtention des plans de construction, à la recherche de financement, aux réglementations de zonage et aux permis, au choix des matériaux et des finitions, et à la gestion du processus. La construction d’une maison neuve peut être intimidante, mais ce guide vous apportera des informations précieuses, des astuces et des conseils pratiques pour vous aider à faciliter ce projet d’envergure.

La construction d’une maison sur mesure n’est ni facile, ni rapide, ni bon marché, mais c’est une des réalisations les plus satisfaisantes et une décision financière judicieuse. Voici comment procéder.

Ce qu’il faut savoir sur la construction de maison au Canada

Il y a beaucoup à apprendre avant de commencer à construire votre propre maison, mais nous pouvons le faire en plusieurs étapes faciles à gérer. Commençons par une vue d’ensemble du processus — chaque point sera abordé plus en détail par la suite.

Avant d’entreprendre la construction, vous devrez accomplir les tâches suivantes:

  • Acheter le terrain. Le choix d’un terrain approprié pour la construction de votre maison doit être mûrement réfléchi. Assurez-vous d’évaluer des facteurs comme l’emplacement, les règlements de zonage, l’historique de la propriété, le développement éventuel de la région et l’accès aux commodités. Assurez-vous que le terrain possède un titre de propriété clair. N’hésitez pas à faire appel à des professionnel·les tels que des géomètres ou des agent·es immobilier·ères pour obtenir leurs conseils.
  • Obtenir les plans architecturaux. Avant le début de la construction, les plans de votre maison sont élaborés, finalisés et soumis à l’examen du service d’urbanisme de votre municipalité (permis et certificats). Vous pouvez soit acheter des plans détaillés, soit travailler avec un·e architecte pour concevoir la maison de vos rêves. Pensez à la taille, à l’agencement, au style, à la fonctionnalité et à l’efficacité énergétique de la maison. Les plans doivent être conformes aux réglementations et codes locaux en matière de construction.
  • Obtenir le financement pour votre projet de construction. Il peut s’agir d’obtenir un prêt hypothécaire ou un prêt à la construction auprès d’une institution financière. Consultez les prêteurs pour bien comprendre les exigences spécifiques et les options qui s’offrent à vous.
  • Engager un·e entrepreneur·e général·e. À moins que vous ayez demandé à un·e architecte d’assurer la gestion de votre projet de construction ou que vous prévoyiez faire les travaux vous-même, vous devrez faire appel à un·e entrepreneur·e général·e. Ces spécialistes savent comment construire une maison au Canada et superviseront l’ensemble du processus de construction, coordonneront les sous-traitant·es, géreront les calendriers et veilleront à la qualité de l’exécution. En bons gestionnaires de chantier, ils ou elles s’occupent des permis et des inspections, et répondent à toutes les questions qui se présentent.
  • Obtenir les permis de construction. Il est possible que des permis soient exigés pour tout ou une partie des travaux suivants: construction, électricité, plomberie, installation septique et raccordement au réseau d’égouts. Vous ou votre entrepreneur·e général·e devrez obtenir les permis et approbations nécessaires avant de procéder à la construction. Cela comprend généralement les permis de construire, les permis d’aménagement et les permis pour l’électricité, la plomberie et les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC).

Les constructeurs et constructrices planifient et obtiennent souvent les autorisations pendant l’hiver pour entreprendre les travaux au printemps. Par la suite, la phase de construction commence et dure habituellement plusieurs mois. Cette période comprend le déblaiement du site, l’installation des fondations, la charpente, la toiture, les installations électriques et de plomberie, l’isolation, la pose de cloisons sèches, les finitions intérieures et les travaux d’extérieur. Des retards imprévus tels que des conditions météorologiques défavorables, des pénuries de main-d’œuvre ou des perturbations de la chaîne d’approvisionnement peuvent avoir une incidence sur le calendrier de construction.

Gros plan d’un architecte qui examine le plan d’aménagement d’une nouvelle maison
Getty Images / Perawit Boonchu

Combien coûte la construction d’une maison?

Les coûts de construction de votre maison peuvent varier considérablement en fonction de plusieurs facteurs, notamment l’emplacement, la taille, le design, les matériaux, le coût de la main-d’œuvre et les dépenses supplémentaires. Il est essentiel de bien comprendre ces coûts pour bien planifier et prévoir le budget de votre projet.

Le coût moyen de construction d’une maison neuve peut varier de 200 à 400 $ du pied carré, en fonction de divers facteurs. Cette estimation couvre la construction d’une maison de base de moyenne gamme et peut varier considérablement en fonction des variations régionales et des exigences spécifiques du projet.

Dépenses liées à la construction d’une maison

Les coûts de construction englobent les dépenses liées au processus de construction proprement dit, y compris les matériaux, le personnel engagé et l’équipement. Le coût des matériaux dépend du type et de la qualité des matériaux choisis pour le projet. Les coûts de main-d’œuvre couvrent les salaires des entrepreneur·es, des sous-traitant·es et des ouvrier·ères qualifié·es impliqué·es dans la construction.

Les coûts de main-d’œuvre représentent une part importante du coût total et se confondent en partie avec les coûts de construction, mais vous aurez également besoin d’autres travailleurs et travailleuses. Les taux varient en fonction de facteurs comme l’emplacement, la complexité du projet et la disponibilité de gens qualifiés.

Outre les coûts de construction et de main-d’œuvre, il faut tenir compte de diverses dépenses supplémentaires. Il s’agit notamment des permis et des honoraires, des frais d’architecture et d’ingénierie, des raccordements aux services publics, de l’aménagement paysager, des finitions intérieures, des appareils électroménagers et du mobilier. Il est essentiel d’allouer une partie de votre budget à ces coûts afin d’éviter des charges financières inattendues au cours du processus de construction.

Des circonstances imprévues, des changements dans le design ou les matériaux, et les fluctuations du marché peuvent avoir un impact sur le coût final. Il est conseillé de créer un fonds de prévoyance d’environ 15 % du coût total du projet pour faire face aux dépenses imprévues.

Pour obtenir une estimation plus précise du coût de la construction de votre maison, il est conseillé de consulter des architectes, des entrepreneur·es et des prestataires de services qui peuvent fournir une ventilation détaillée des coûts en fonction des exigences spécifiques de votre projet et de son emplacement. Leur expertise vous aidera à faire correspondre votre budget à vos attentes et à vous assurer que vous avez une compréhension réaliste des coûts liés à la construction de la maison de vos rêves.

Une jeune famille avec un enfant est assise à un bureau dans une chambre d’enfant et passe en revue le budget de leur projet de rénovation.
Getty Images / Pekic

Budget, finances et subventions

En raison de l’importance des coûts, on doit tenir compte de l’ensemble des répercussions financières. Votre coût total de logement ne devrait pas dépasser le tiers du revenu brut de votre ménage. Environ 15 % de ce montant devrait constituer une marge pour les imprévus. Nous devrions donc envisager de consacrer environ 27 % du budget total du ménage aux frais de logement.

Pour la plupart d’entre nous, cela ne suffit pas pour financer directement la construction d’une maison neuve. Nous aurons besoin de prêts, généralement sous forme d’une hypothèque sur le bien immobilier.

Pour obtenir l’approbation du financement de votre projet de construction de maison, vous devrez généralement fournir divers documents au prêteur. Parmi ces documents figurent l’offre d’achat ou l’acte de vente, des copies de vos plans architecturaux, une estimation détaillée des coûts, un permis de construire et le calendrier des travaux. L’offre d’achat ou l’acte de vente démontre votre intention d’acquérir le bien immobilier. Les plans architecturaux présentent la conception et la configuration de la maison, tandis que l’estimation détaillée des coûts décrit les dépenses prévues. Le permis de construction permet de vérifier que vos plans de construction sont conformes aux réglementations locales, et le calendrier de construction donne une vue d’ensemble de l’échéancier.

Vous pouvez également envisager une assurance-prêt hypothécaire, de sorte que les paiements soient couverts si vous n’êtes pas en mesure de les effectuer. Cette forme d’assurance est peu intéressante financièrement pour la plupart des gens, car l’assurance-vie et l’assurance invalidité couvrent déjà la plupart des cas. Elle peut toutefois s’avérer utile pour les soutiens de famille qui ne remplissent pas les conditions requises pour bénéficier des formes d’assurance plus conventionnelles.

La construction d’une maison sur mesure est indéniablement coûteuse. Heureusement, le Canada souhaite encourager la construction de nouvelles maisons, et de nombreuses subventions et autres allègements fiscaux sont offerts. S’il s’agit de votre première maison, vous avez droit à un crédit d’impôt pouvant atteindre 1 500 $. Vous pouvez également profiter du régime d’accession à la propriété en utilisant l’argent d’un fonds de retraite, et ce, sans impact fiscal. Vous pourriez avoir droit à un remboursement de la TPS/TVQ pour habitations neuves couvrant une partie de la TPS/TVQ.

Votre ville ou votre province peut offrir d’autres formes d’aide financière. Par exemple, Montréal offre un programme d’appui à l’acquisition résidentielle aux personnes qui achètent leur première maison ou qui ont des enfants en bas âge. L’Ontario prélève un droit de mutation, mais les acheteurs et acheteuses d’une première maison peuvent bénéficier d’un remboursement des droits de cession immobilière.

Combien de temps faut-il pour construire une maison ?

Le processus complet de construction d’une maison au Canada peut prendre de plusieurs mois à deux ans. La complexité du design, la préparation du site, la disponibilité de la main-d’œuvre et des matériaux ainsi que les conditions météorologiques sont tous des éléments qui peuvent influencer le calendrier.

Si l’on tient compte de la phase de financement et de planification, de l’obtention des permis, du défrichage du terrain et de la période de construction, on peut raisonnablement estimer que le temps moyen de construction d’une maison neuve au Canada est de 12 à 24 mois. La période de construction proprement dite dure souvent de 10 à 16 mois, et il peut être nécessaire de l’interrompre si l’hiver s’en mêle. C’est pourquoi il est important de bien planifier avant même de commencer les travaux.

Une personne portant une chemise blanche compte les jours jusqu’à ce que la construction de sa nouvelle maison soit terminée sur son calendrier.
Getty Ina

Construction de maison: processus et planification

Le processus de construction d’une maison au Canada exige une planification et une préparation minutieuses. C’est là que vous établirez les bases qui vous permettront de réaliser la maison de vos rêves. Passons en revue les étapes de construction d’une maison.

Achat du terrain

Choisir le bon terrain pour construire votre maison est une décision capitale qui peut avoir un impact significatif sur votre mode de vie, votre budget et la réussite globale de votre projet de construction. Après avoir établi un budget total, vous devez en allouer une partie raisonnable à l’achat du terrain. Une ligne directrice générale préconise de maintenir le coût du terrain dans une fourchette de 25 à 30 % du coût total du projet.

Assurez-vous que le terrain ait accès aux services publics essentiels tels que les services hydroélectriques, les raccordements à l’eau, les égouts et les tours de télécommunication. De plus, il est important de tenir compte de la fiabilité et de la qualité de ces services dans la région. Renseignez-vous sur les fournisseurs de services et sur les problèmes éventuels ou les limites de la disponibilité des services. Pendant que vous y êtes, renseignez-vous sur les taxes scolaires et municipales associées au terrain que vous envisagez d’acquérir.

Pensez aussi à la distance qui vous sépare des principales commodités, telles que votre lieu de travail, les transports publics, les écoles, les centres de loisirs, les épiceries et autres commerces. Si vous avez des enfants ou si vous souhaitez en avoir, il est sage d’examiner également la qualité des écoles locales. Songez à la durée et au coût des trajets entre le domicile et le lieu de travail lorsque vous évaluez les possibilités d’achat d’un terrain.

N’oubliez pas d’évaluer les risques d’inondation, de glissement de terrain et d’autres catastrophes naturelles dans la région. Ces risques peuvent avoir un impact à long terme sur la sécurité, l’assurabilité et la viabilité à long terme de votre projet de construction.

Lors de la sélection d’un terrain, il est conseillé de travailler avec un·e agent·e immobilier·ère ou un·e arpenteur·euse-géomètre spécialisé·e dans le marché local. Ils peuvent vous fournir des informations précieuses sur les spécificités de la région et vous aider à vous y retrouver dans le processus. Si un certificat de localisation est souhaité, il doit être réalisé par un·e arpenteur·euse-géomètre.

Pour conclure, le choix d’un terrain doit prendre en compte plusieurs facteurs. En effectuant des recherches approfondies et en demandant l’avis d’un·e professionnel·le, vous pouvez prendre une décision éclairée qui correspond à vos besoins, à vos préférences et aux objectifs à long terme de votre nouvelle maison.

Un·e architecte montre à saon client·e les plans d’une maison potentielle sur le terrain qu’iel a acheté.
Getty Images / Vladimir Vladimirov

Embaucher des Entrepreneur·es Vérifié·e s

Certain·es entrepreneur·es en construction gagnent du temps et de l’argent en utilisant des plans préexistants de maison, mais pour la conception d’une maison sur mesure, il est préférable de travailler avec un·e architecte ou un·e technologue en architecture. Ces professionnel·les agréé·es savent comment construire une maison au Canada.

Lequel vous faut-il? Les services d’un‧e architecte coûteront probablement de 8 à 10 % de la valeur de construction de votre projet, tandis que ceux d’un‧e technologue en architecture ne coûteront probablement que 1 à 2 %. En revanche, les architectes peuvent concevoir des bâtiments plus grands qui s’intègrent bien à leur environnement.

Nos Conseiller·ères en rénovation peuvent vous mettre en contact avec des architectes et des technologues en architecture chevronné·es.

Vous pouvez également faire appel à un‧e designer d’intérieur. Les designers ne se contentent pas de décorer, ils conçoivent des espaces qui sont à la fois magnifiques et fonctionnels. Votre designer travaillera en étroite collaboration avec votre architecte ou votre technologue.

Une fois que vous aurez fait l’achat de votre terrain et que votre plan sera en place, il sera temps d’engager un‧e entrepreneur‧e général‧e. Il s’agit de la personne chargée de la construction physique de la maison. Il est donc important de choisir la meilleure personne pour vous.

Il y a également des sous-traitant·es, généralement des ouvrier·ères qualifié·es qui fournissent leurs services — plombiers/plombières, électriciens/électriciennes, etc. Les sous-traitant·es sont généralement engagés par l’entrepreneur·e général·e, mais le ou la propriétaire peut aussi avoir ses préférences.

Acquisition de plans et de spécifications

Les normes de construction varient d’une région à l’autre. Par exemple, l’Ontario dispose d’un code de construction unifié, alors que le Québec n’a plus de code de construction unique, mais plusieurs normes différentes. Vous pouvez également être soumis à des réglementations municipales.

Assurez-vous d’avoir suffisamment de copies de vos plans pour les sous-traitant·es, les demandes de permis municipaux, votre conseiller·ère financier·ère (si vous avez recours à des solutions de financement telles qu’un prêt hypothécaire pour la construction), et au moins une copie supplémentaire pour vous-même (au cas où).

Obtenir le permis de construction

Vous (ou votre entrepreneur·e général·e) devrez faire la demande de plusieurs permis lors de la construction d’une maison sur mesure. Assurez-vous d’avoir des copies de tous les plans et devis, du certificat de localisation de l’arpenteur·euse, des tests et des études de la qualité du sol (si requis), et des tests de l’eau potable (si requis) afin de pouvoir les soumettre avec vos demandes.

Une femme travaille sur les plans de maison de client  ou cliente dans un bureau contemporain lumineux.
Getty Images / Moyo Studio

Construction de maison: le design idéal pour votre maison 

Une fois que vous avez trouvé votre terrain et vos professionnel·les, il est temps de passer à la partie la plus amusante: créer un espace qui vous est propre. Avec l’aide de professionnel·les tels que les architectes et les entrepreneur·es en construction, vous pouvez donner vie à votre vision. Voici quelques étapes fondamentales du processus de design.

Définir l’agencement de la maison

Un des avantages de construire sa propre maison est qu’elle peut correspondre exactement à ce que l’on désire. Si les espaces jardins lumineux et aérés vous font vibrer, un plan d’agencement ouvert pourrait vous convenir. D’un autre côté, les agencements plus fermés offrent de nombreuses pièces ayant des fonctions distinctes. Les personnes qui souhaitent préserver le leur préfèrent sectoriser l’intérieur de leur propriété, qu’il s’agisse de pouvoir fermer la porte d’un bureau à domicile ou d’offrir un sanctuaire à leurs animaux de compagnie lorsqu’elles accueillent des invités, peuvent opter pour une formule mixte.

Au-delà de l’agencement lui-même, quels sont les attentes et les besoins de votre famille ? Vous aurez certainement besoin de suffisamment de chambres à coucher pour toute la famille, mais souhaiteriez-vous aussi une suite pour les invités, une suite pour les beaux-parents, ou même les deux ? Souhaitez-vous une petite cuisine efficace ou une grande cuisine avec un garde-manger tendance de style walk-in? Les bureaux, les salles familiales et les studios peuvent faciliter le travail à domicile. Si vous prévoyez de cohabiter avec une génération plus âgée ou si vous espérez simplement vivre dans cette maison pour toujours, il peut être judicieux de prendre en compte l’accessibilité de la maison.

Vous pourriez même envisager d’aménager un appartement complet au sous-sol, que vous pourriez alors louer. Les sous-sols sont tombés en désuétude en raison du coût et du temps requis pour les travaux d’excavation, mais ils reviennent en force en raison de la nécessité de densifier les habitations. Si vous creusez un sous-sol, il peut servir à bien plus qu’un simple espace de rangement.

L’aménagement de l’espace joue un rôle essentiel dans l’optimisation de l’utilisation de chaque pièce. Réfléchissez soigneusement à l’agencement et à la circulation pour garantir la fonctionnalité et la facilité de circulation dans toute la maison. Définissez l’utilité de chaque espace et planifiez en conséquence.

Les plans d’étage et les modèles pour un client qui construit sa propre maison au Canada.
Getty Images / Rawf8

Choisir le style architectural de la maison

Habituellement, dans le cas d’une maison conçue sur mesure, l’extérieur est aussi entièrement sous votre contrôle. Vérifiez les réglementations locales pour connaître les exigences éventuelles, mais sinon, c’est à vous de choisir. Plusieurs constructeur·rices de maisons se contentent d’extérieurs simples, mais si vous avez toujours voulu une villa méditerranéenne ou un bungalow au style Tudor c’est l’occasion ou jamais. Même lorsque l’aspect souhaité est relativement simple, il existe différents styles architecturaux, tels que moderne, traditionnel ou campagnard.

Une fois l’apparence de base choisie, vous pouvez choisir les matériaux et les couleurs qui complètent le design. Prêtez attention aux éléments comme le revêtement, la toiture, les fenêtres, les portes et l’aménagement paysager. Équilibrez les proportions et la symétrie pour créer une façade agréable à l’œil. Intégrer des éléments uniques tels que des porches, des balcons ou des accents décoratifs pour donner du caractère à votre maison. Pensez à l’environnement et à l’esthétique du quartier pour assurer l’harmonie. Le design extérieur donne la première impression et reflète votre style personnel, ce qui en fait un aspect important de la création d’une maison accueillante et visuellement attrayante.

De droite à gauche, l’esquisse d’une maison se transforme en une véritable maison contemporaine.
Getty Images / Franck-Boston

Sélectionner les matériaux et finitions

La plupart des maisons sont redécorées de temps à autre ; en quelque sorte, il s’agit donc d’un travail continu. Toutefois, vos premiers choix lors de la construction d’une maison sur mesure sont tout de même déterminants. Cette étape importante contribue à l’esthétique générale et à l’habitabilité de l’espace.

La plupart des constructeur·rices de maisons préfèrent des matériaux qui peuvent résister aux exigences d’une utilisation quotidienne et qui nécessitent un minimum d’entretien. Cela est particulièrement important dans les zones très fréquentées, comme les cuisines.

Dans la cuisine, privilégiez les matériaux fonctionnels et durables. Pour les comptoirs, les options telles que le granit, le quartz ou les matériaux de surface solides offrent à la fois beauté et durabilité. Les dosserets de cuisine n’ont pas besoin d’être aussi solides, mais doivent tout de même résister à l’humidité. Choisissez des armoires de cuisine fabriquées de matériaux robustes comme le bois dur ou les stratifiés de haute qualité. Le revêtement de plancher pour la cuisine doit être résistant aux liquides renversés et au trafic piétonnier intense, comme les carreaux de céramique, le vinyle ou le bois dur.

Optez pour des matériaux résistants à l’humidité, aux taches et à l’usure. Les salles de bains, surtout, nécessitent des matériaux capables de résister à l’humidité. Les carreaux de porcelaine ou de céramique sont des choix populaires pour les planchers et les murs de la salle de bains en raison de leur résistance à l’eau et de leur facilité d’entretien. Les vanités de salle de bains ont les mêmes problématiques que les comptoirs de cuisine.

Mais il ne s’agit pas seulement d’une question de commodité. C’est votre maison et elle doit refléter votre style personnel. Choisissez des matériaux et des finitions qui correspondent à votre vision et qui créent un aspect cohérent dans toute la maison. Prêtez attention aux combinaisons de couleurs, aux textures et aux motifs pour créer un environnement visuellement attrayant et harmonieux.

Pensez à vous procurer des échantillons de matériaux et de finitions pour voir comment ils se présentent et se sentent dans votre espace avant de prendre une décision finale. En prenant le temps de choisir soigneusement les matériaux et les finitions, vous obtiendrez une maison bien conçue et fonctionnelle qui répondra à vos besoins et enrichira votre vie quotidienne.

Un·e designer d’intérieur asiatique examine des échantillons pour un·e client·e qui construit une maison.
Getty Images / mapo

Intégrer des fonctionnalités écoénergétiques

Faire construire sa propre maison peut être coûteux, mais en prenant des mesures pour rendre votre nouvelle maison écoénergétique, vous pouvez économiser de l’argent sur les coûts énergétiques futurs tout en préservant la Terre. Le revêtement extérieur est l’un des nombreux choix possibles — certains types peuvent être entretenus, tandis que d’autres doivent être remplacés. Plusieurs choix écologiques sont même accompagnés de subventions du gouvernement ou des services publics afin de les rendre plus abordables lors de la construction.

Privilégiez les matériaux écologiques qui minimisent l’impact de votre construction sur l’environnement. Cherchez des options telles que les bois durables, les matériaux recyclés ou récupérésles peintures à faible teneur en COV et les appareils électroménagers à haut rendement énergétique. Non seulement ces matériaux sont bénéfiques pour la Terre, mais ils contribuent également à créer un environnement intérieur sain.

Créer une maison accessible et fonctionnelle

Si vous prévoyez une maison multigénérationnelle, ou même si vous envisagez simplement d’y vivre pour toujours, l’accessibilité pour les personnes âgées et les infirmes peut être un enjeu. Le processus de design est une excellente occasion d’intégrer l’accessibilité dans la maison, ce qui permet d’éviter des rénovations coûteuses par la suite. En ce qui concerne les coûts, il existe de nombreuses subventions pour adaptation de domicile afin de faciliter le processus.

Il y a beaucoup de choses à prendre en compte, à commencer par la façon d’entrer dans la maison. Une rampe d’accès ou une entrée sans marche conviendra aux personnes qui utilisent des appareils de mobilité ou qui ne peuvent pas emprunter d’escaliers. Les allées doivent être larges, bien éclairées et exemptes d’obstacles pour faciliter la circulation.

Les salles de bains équipées de dispositifs d’accessibilité — barres d’appui, douches accessibles en fauteuil roulant avec banquette, pomme de douche à hauteur réglable et revêtement de sol antidérapant — sont de plus en plus populaires. Envisagez des toilettes de hauteur confortable et des lavabos avec un dégagement au niveau des genoux pour les utilisateurs ou utilisatrices de fauteuils roulants. Avec un peu de réflexion, une salle de bains peut être très tendance tout en restant accessible à toutes et tous. 

Des portes et des couloirs légèrement plus larges peuvent accueillir des fauteuils roulants ou des appareils de mobilité. La largeur conseillée pour les portes est de 36 pouces au minimum, tandis que les couloirs doivent avoir une largeur d’au moins 42 pouces pour faciliter les manœuvres.

Par ailleurs, un bon éclairage peut être très avantageux lorsqu’il est bien réparti à travers la maison et muni d’interrupteurs et de commandes faciles d’accès. Envisagez d’intégrer la technologie de la maison intelligente pour les commandes vocales et les systèmes d’éclairage automatisés. Choisissez des revêtements de sol antidérapants et qui offrent des transitions douces entre les différentes zones. Évitez les moquettes ou les tapis qui peuvent faire trébucher.

Songez à une cuisine accessible avec des comptoirs bas, des armoires à hauteur réglable et des électroménagers faciles à atteindre. L’intégration d’étagères et de tiroirs coulissants peut faciliter l’accès pour tous.

En incorporant ces considérations d’accessibilité, notamment dans les salles de bains, ainsi que d’autres modifications dans l’ensemble de la maison, vous pouvez créer un environnement accueillant et inclusif qui permet aux personnes de toutes capacités de circuler et de profiter de l’espace avec indépendance et dignité.

Un·e propriétaire se tient dans une cuisine blanche contemporaine et contrôle les appareils électroménagers avec une application sur son téléphone.
Getty Images / SolStock

Construire sa propre maison: processus de construction

Vous avez finalisé vos plans d’étage, choisi vos palettes de couleurs et vous êtes maintenant prêt à apprendre comment construire une maison au Canada. De la pose des fondations aux dernières finitions, plusieurs étapes doivent être franchies pour créer une maison sûre et confortable. Que vous ayez l’intention de construire votre maison vous-même ou que vous soyez simplement curieux ou curieuse de connaître le processus, les étapes suivantes vous aideront à vous y retrouver.

Préparation du terrain

La préparation du terrain consiste à préparer le terrain ou le site avant les travaux de construction à venir. Ce travail peut comprendre l’arpentage du site, le nivellement, le défrichement, le drainage, l’aménagement paysager, voire la démolition si les vestiges d’un ancien bâtiment se trouvent déjà sur le site. Elle ne commence généralement qu’après l’obtention de tous les permis.

Excavation et fondations

Une fois le terrain préparé, les constructeur·rices commencent à creuser. La phase d’excavation consiste à creuser avec précision en fonction des plans architecturaux et des spécifications techniques. Elle prépare le terrain pour les étapes suivantes de la construction, en assurant une base solide et plane à la structure. La protection contre les eaux souterraines est également assurée au cours de cette phase, et le ciment est coulé pour créer une base solide pour le reste de la structure.

Charpente et toiture

Vient ensuite l’étape de la charpente, au cours de laquelle la « coquille » ou le « squelette » de la maison est érigé. Les planchers bruts, les murs et le toit sont tous construits en place, et un revêtement protecteur est appliqué sur les murs extérieurs.

Une fois le gros de l’œuvre terminé, le revêtement extérieurles briques et la toiture peuvent être installés.Comme à chaque étape du processus, il faut faire des choix. Un toit vert ou même une toiture bleue peut prolonger la durée de vie de votre maison, et il y a bien sûr d’autres considérations à prendre en compte en matière de toiture. Les ouvertures pour les portes et les fenêtres seront également placées pendant cette période, c’est donc le moment de faire vos choix définitifs.

Électricité, plomberie et installation d’un système CVC

Pendant que le revêtement et la toiture sont en phase de finition, les entrepreneur·es en électricité et en plomberie commencent à faire passer les tuyaux et les fils dans les murs intérieurs, les plafonds et les planchers. S’ensuit l’installation des conduites d’égout et des évents, ainsi que des conduites d’alimentation en eau pour chaque appareil sanitaire. Les systèmes de chauffage et de climatisation sont mis en place. On installe également des baignoires et des combinaisons douche/baignoire, car il y a de la place pour manœuvrer des objets lourds et de grandes tailles.

Cloisons sèches et isolation

L’entrepreneur·e pose des cloisons sèches sur la plupart des murs et des plafonds. Comme il y en a beaucoup, ce stade peut représenter à lui seul environ 9 % du coût total.

C’est également le moment de poser l’isolation de la nouvelle maison. Les types d’isolants les plus courants dans les maisons neuves sont la fibre de verre, la cellulose et la mousse. Dans certaines régions, en fonction du climat, votre constructeur·rice pourrait utiliser de la laine minérale, des blocs de béton, de la mousse ou des panneaux isolants structurels.

Peinture et finitions

Il est maintenant temps d’appliquer les matériaux de finition que vous avez choisis plus tôt. Les petits accessoires sont installés, et tout, des placards aux comptoirs en passant par les moulures et les rebords de fenêtres, est préparé pour les occupant·es. Il s’agit d’une partie longue et coûteuse de la procédure, qui représente souvent environ 30 % du budget de construction.

Un peintre applique de la peinture grise sur un mur intérieur dans le cadre de la construction d’une nouvelle maison.
Getty Images / andreygonchar

Construire sa propre maison: aménagements paysagers et espaces extérieurs

Une maison ne se résume pas à son intérieur! Le terrain qui entoure votre maison peut faire partie du design et de la construction de votre maison. L’aménagement paysager, y compris les espaces de vie extérieurs, peut avoir un impact considérable sur la qualité de vie de votre famille.

Aménagement de l’extérieur de la maison

L’aménagement des espaces extérieurs d’une maison neuve consiste à créer des zones fonctionnelles et accueillantes qui s’intègrent parfaitement à l’environnement naturel. Pensez à la fonction de l’espace, qu’il s’agisse de recevoir, de se détendre ou de se divertir. Un éclairage intégré ajoute à la fois ambiance et sécurité. Grâce à une planification minutieuse, vous pouvez créer une transition harmonieuse entre l’intérieur et l’extérieur, ce qui vous permettra de profiter au maximum de votre nouvelle maison.

Terrasse moderne avec des canapés et une table basse créant l’espace de détente idéal après la construction de votre maison.
Getty Images / onurdongel

Terrasse, patio et porche

Il existe plusieurs types d’espaces de vie extérieurs qui conviennent à tous les styles de vie. Même une maison urbaine peut avoir un toit-terrasse pour un petit coin de nature et d’extérieur, tandis que les maisons avec un terrain plus spacieux peuvent avoir un aménagement de terrasse simple ou un balcon et une terrasse élaborés avec foyers et des niveaux multiples.

La construction d’une nouvelle maison avec deux places assises sur un patio en pierre.
Getty Images / TimAbramowitz

Aménagement paysager et jardin

Les principaux travaux de terrassement ont été effectués lors de la préparation du site pour la construction, mais il reste encore quelques détails à régler. Le nivellement des finitions extérieures permettra d’assurer un bon écoulement des eaux à l’écart de la maison. C’est aussi le moment de faire de l’aménagement paysager au sens courant du terme, en plantant des arbres et en aménageant des parterres de fleurs. Vous pouvez même ajouter un jardin d’herbes aromatiques ou un potager.

Une maison moderne construite sur mesure avec un bardage gris, des tuiles en bois et des grandes fenêtres en PVC.
Getty Images / jhorrocks

Créer des espaces extérieurs

Qu’aimez-vous faire? Quoi qu’il en soit, aimeriez-vous commencer à le faire dehors?

Si vous aimez cuisiner à l’extérieur, sortez des sentiers battus. Une cuisine extérieure peut faire presque tout ce qu’une cuisine standard peut faire, ce qui évite des allers-retours interminables à l’intérieur et à l’extérieur de la maison.

D’autres propriétaires ont commencé à intégrer certaines tendances maison comme les pavillons, les jardins intérieurs/extérieurs et même les douches extérieures. Tout dépend de vous et de ce que vous aimez faire.

Grand patio contemporain avec cuisine extérieure, salle à manger et grand canapé
Getty Images / piovesempre

Allées et trottoirs

La planification des allées et des trottoirs lors de la construction d’une nouvelle maison doit tenir compte de la fonctionnalité, de l’esthétique et de la sécurité. Les allées doivent être conçues pour permettre l’accès des véhicules et répondre aux besoins de stationnement. Les trottoirs doivent permettre aux piétons de se déplacer facilement et de relier les différentes zones de la propriété. Choisissez des matériaux durables, assurez un drainage adéquat et intégrez un éclairage pour améliorer la visibilité et l’aspect extérieur.

Grande maison contemporaine avec une dalle de pavage à emboîtement, maçonnerie de pierres, des bardeaux de couleur charbon et des accents noirs.
Getty Images / jnnault

Construire sa propre maison: meubler et décorer la maison de vos rêves

Le choix des meubles et de la décoration d’une nouvelle maison doit tenir compte de votre style personnel, de la fonctionnalité et de l’esthétique générale que vous souhaitez créer. Si vous avez travaillé avec un‧e designer d’intérieur au cours du processus de conception, cette étape est probablement en grande partie accomplie. Sinon, il est temps de choisir les éléments qui feront de votre nouvelle maison un foyer.

Choisir les meubles et la décoration

Le choix du mobilier et de la décoration est essentiel pour créer un espace confortable et fonctionnel. Commencez par évaluer la taille et la disposition de chaque pièce, puis choisissez des articles qui non seulement correspondent à l’échelle de la pièce, mais aussi à vos besoins. Pensez à l’éclairage et au rangement. Optez pour des meubles polyvalents et durables. Pensez à un mélange de confort, de fonctionnalité et d’attrait visuel. Enfin, disposez le tout de manière à favoriser des espaces de conversation confortables et une circulation aisée.

Il faut également tenir compte de votre style personnel et de vos préférences lorsque vous choisissez votre décor. Pensez à la palette de couleurs et à l’esthétique générale que vous souhaitez obtenir et sélectionnez les pièces qui complètent cette vision. Tenez compte de facteurs tels que la lumière naturelle, la taille de la pièce et l’ambiance souhaitée. Combinez les couleurs pour créer de l’intérêt visuel et de l’harmonie.

Pour compléter le look, jouez avec les matériaux et les textures pour ajouter de la profondeur et de l’intérêt à l’espace. Choisissez des matériaux qui non seulement sont visuellement attrayants, mais qui procurent également une satisfaction tactile. Incorporez un mélange de textures telles que le bois, les tissus, les métaux et la pierre pour créer un attrait visuel et sensoriel.

Un salon contemporain avec un canapé en L blanc, une banquette en bois intégrée, un tapis gris et des tables basses.
Unsplash / @rarchitecture_melbourne

Personnaliser votre espace

Les touches personnelles font d’une maison un véritable foyer. Laissez donc transparaître votre personnalité et vos centres d’intérêt à travers des œuvres d’art, des accessoires et des éléments de décoration. Choisissez des pièces qui ont une histoire, comme la huche de votre grand-mère, accrochez votre ou vos instruments de musique au mur et créez des murs d’exposition présentant vos aventures à l’étranger. Placez le terrarium bricolé sur la table de salon à l’avant-plan. Saisissez un pinceau et transformez cette commode abandonnée en une œuvre Pollock. Bref, exposez des objets amusants et significatifs qui racontent votre histoire et créent un sentiment d’appartenance.

Salon avec des murs de couleur sarcelle, des accents en bois, des chaises jaunes et un canapé marron dans une nouvelle maison.
Getty Images / AsiaVision

Créer un design cohérent

La création d’un design cohérent pour la décoration d’une maison consiste à sélectionner des éléments qui s’harmonisent et se complètent les uns les autres. Envisagez des facteurs tels que les combinaisons de couleurs, les textures, les motifs et les styles qui s’intègrent harmonieusement dans l’espace. Pour créer une allure globale unifiée, essayez de répéter les motifs, d’utiliser des matériaux harmonieux et de maintenir une composition visuelle équilibrée.

Un salon moderne avec des accents de bois et des couleurs neutres peut illuminer un espace lorsque vous construisez votre propre maison.
Getty Images / izusek

Inclure des technologies intelligentes ou des éléments vintage

L’intégration d’éléments de maison intelligente apporte une commodité et une automatisation modernes à votre maison, et vous permet de contrôler différents systèmes en toute simplicité. Il peut s’agir d’un éclairage intelligent, de thermostats, de systèmes de sécurité et d’assistants à commande vocale.

D’autre part, l’intégration d’éléments vintage ajoute du caractère et du charme à votre espace. Il peut s’agir d’antiquités, d’une décoration d’inspiration rétro ou d’articles nostalgiques tels que des appareils électroménagers d’aspect ancien. La combinaison des fonctions de la maison intelligente et des touches rétro peut créer un mélange unique de technologie moderne et d’esthétique classique, offrant le meilleur des deux mondes en matière de fonctionnalité et d’attrait intemporel.

Salon moderne et lumineux avec des canapés gris, une table basse en bois et une table de machine à coudre ancienne.
Adobe / he68

Construction de maison: entretien d’une nouvelle maison

L’entretien d’une maison est essentiel pour préserver son état, sa fonctionnalité et sa valeur au fil du temps. Un entretien régulier permet d’éviter des réparations coûteuses et garantit un environnement de vie confortable. Voici quelques points importants à garder à l’esprit lorsqu’il s’agit d’entretenir une maison.

Entretien extérieur

Faites l’inspection de la toiture régulièrement pour vérifier qu’il n’est pas endommagé, que les bardeaux ne sont pas décollés ou manquants et qu’il n’y a pas de fuites. Vérifiez que le revêtement, les briques et les fondations ne présentent pas de fissures, d’intrusion d’humidité ou de signes d’usure. Nettoyez et entretenez les gouttières et les tuyaux de descente pluviale pour assurer un bon drainage et prévenir les dégâts d’eaux.

Entretien saisonnier

Effectuez des tâches d’entretien saisonnières pour maintenir votre maison dans un état optimal. Il s’agit notamment de préparer sa maison pour l’hiver qui consiste à isoler les tuyaux et à calfeutrer les courants d’air, ainsi qu’à vérifier l’absence de fuites et à réparer les parties endommagées. Au printemps, préparez l’aménagement paysager, nettoyez les espaces extérieurs et vérifiez qu’il n’y a pas de dégâts liés à l’hiver.

Entretien des électroménagers et systèmes CVC

Nettoyez et entretenez régulièrement vos électroménagers et vos systèmes CVC pour garantir leur bon fonctionnement. Cela comprend le nettoyage ou le remplacement des filtres des systèmes CVC, l’entretien professionnel de votre système CVC, et le rinçage de votre chauffe-eau pour en éliminer les sédiments. Nettoyez régulièrement les serpentins des réfrigérateurs, les bouches d’aération des sèche-linges et les autres électroménagers afin d’améliorer leur efficacité et de prévenir les dysfonctionnements.

Éléments majeurs

Réparez rapidement tout élément ou zone endommagés dans votre maison. Cela peut consister à réparer des fuites de plomberie, à réparer ou à remplacer des fenêtres, des portes ou des revêtements de sol endommagés, et à résoudre des problèmes électriques. Des réparations ponctuelles permettent d’éviter d’autres dommages et de préserver la sécurité et l’intégrité de votre maison.

Un·e entrepreneur·e installe un robinet pour la baignoire dans la construction d’une maison neuve.
Getty Images / Portra

Assurances et garanties

Vous voudrez certainement obtenir une assurance habitation pour vous protéger financièrement en cas de réparations ou de dommages inattendus. Les Canadiens et Canadiennes ne sont pas légalement tenus de se procurer une assurance habitation s’ils ou elles sont pleinement propriétaires de leur domicile (pas d’hypothèque), mais il est sage pour tout le monde d’en obtenir une. Ces polices peuvent couvrir les principaux systèmes, appareils et éléments structurels, ce qui permet d’avoir l’esprit tranquille et de réaliser des économies. Elles peuvent également vous apporter une aide financière en cas de catastrophe.

La garantie habitation est un peu différente. Elle se concentre sur les problèmes quotidiens qui peuvent survenir dans toute maison et couvre les coûts associés aux électroménagers et aux systèmes couverts qui cessent de fonctionner. En Alberta, en Colombie-Britannique, en Ontario et au Québec, les constructeur·rices doivent fournir aux acheteurs et acheteuses une garantie d’une tierce partie. Partout ailleurs au Canada, la décision revient à l’acquéreur·euse. Certaines personnes estiment que les garanties en valent la peine, tandis que d’autres pensent qu’ils peuvent trouver eux-mêmes des offres similaires et que la garantie n’est pas utile.

Aménagement paysager

Entretenez régulièrement vos espaces extérieurs afin de prévenir les dommages et favoriser l’aspect extérieur de votre maison. Cela comprend la tonte de la pelouse, la taille des arbustes et des arbres, l’enlèvement des mauvaises herbes et la gestion des problèmes de drainage. Nettoyez et entretenez régulièrement les éléments extérieurs tels que les terrasses, les patios et les clôtures.

Tenir des registres

Tenez un registre détaillé de tous les travaux d’entretien et de toutes les dépenses liées à votre maison. Cela comprend les reçus, les garanties et toute documentation relative aux réparations, aux améliorations ou aux services professionnels. Ces dossiers peuvent être utiles pour les réclamations au titre de la garantie, les inspections futures et la vente de la propriété.

Modernisation

En plus de l’entretien régulier, des rénovations et des améliorations occasionnelles aideront votre maison à conserver sa valeur et sa fonctionnalité. Il peut s’agir de rénover des zones désuètes, de moderniser les électroménagers ou les accessoires pour améliorer l’efficacité énergétique, ou d’améliorer la technologie de la maison grâce à des fonctions de maison intelligente.

Gros plan sur un système de maison intelligente qui contrôle les lumières, la température, les alarmes et bien plus dans une maison neuve.
Getty Images / ismagilov

 

 

Fanny Bergeron Courtier immobilier Re/max Saint-Jean-sur-Richelieu (514) 212-3621

À la recherche d’un courtier immobilier à Saint-Jean-sur-Richelieu? Contactez-nous! Il nous fera plaisir de vous aider!

Autres articles pouvant vous intéresser
Tendances à ne pas manquer en 2024 pour l’intérieur et...
Acheter une propriété
Tendances à ne pas manquer en 2024 pour l’intérieur et...
29 février 2024

Source: renoassistance.ca | Tendances à ne pas manquer en 2024 pour l’intérieur et l’extérieur de la maison Tendances à ne pas manquer en 2024 pour l’intérieur et l’extérieur de la maison Votre maison devrait être votre sanctuaire. Vous prévoyez une rénovation complète ou de simples retouches? Ces idées 2024 vous inspireront. Des nouvelles façons d’explorer

L’impact de l’hiver sur la structure de votre maison
Acheter une propriété
L’impact de l’hiver sur la structure de votre maison
28 février 2024

Source: moncoindevie.ca | L’impact de l’hiver sur la structure de votre maison L’impact de l’hiver sur la structure de votre maison Au Québec, nous sommes habitués aux rigueurs de l’hiver. Mais qu’en est-il de nos maisons ? Le froid affecte en effet la structure de nos demeures de plusieurs façons. Chaque région du monde doit

5 stratégies pour améliorer votre capacité d’emprunt pour une maison
Acheter une propriété
5 stratégies pour améliorer votre capacité d’emprunt pour une maison
26 février 2024

Source: moncoindevia. ca | Audrey Turgeon | 5 stratégies pour améliorer votre capacité d’emprunt pour une maison 5 stratégies pour améliorer votre capacité d’emprunt pour une maison   Devenir propriétaire est un rêve pour plusieurs, mais la réalisation de cet objectif peut nécessiter des ajustements stratégiques dans vos finances. Découvrez ces cinq stratégies clés pour