Le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz, prononce aujourd'hui un discours qui ne fait aucune mention de futures hausses des taux d'intérêt, alors que le pays est confronté à certains défis économiques nationaux et mondiaux.

Dans un contexte où les inquiétudes quant aux perspectives économiques mondiales s'accentuent, les marchés examineront attentivement les remarques de M. Poloz à Iqaluit, au Nunavut, afin d'y déceler des indications sur l'évolution du taux directeur de la banque centrale.

Dans le texte du discours qu'il devait présenter devant la Chambre de commerce régionale de Baffin et le symposium minier du Nunavut, M. Poloz réitère la position de la banque centrale voulant que le taux de référence doive rester suffisamment bas pour stimuler l'économie.

Mais le discours du gouverneur comprend au moins une importante différence par rapport à la déclaration du mois dernier de la banque centrale, en ce sens qu'il ne fait aucune allusion aux hausses de taux d'intérêt.

Le ralentissement économique étonnant du Canada au cours des trois derniers mois de 2018 et les inquiétudes suscitées par les perspectives mondiales ont alimenté les prévisions du marché. Selon certaines prévisions du marché, la prochaine décision de M. Poloz sur la politique monétaire pourrait en fait être une réduction des taux d'intérêt.

Pour compliquer les choses, certaines publications récentes ont été plus positives. Vendredi, de nouvelles données ont montré que l'économie canadienne avait enregistré une croissance inattendue de 0,3 % en janvier.

Dans son discours, M. Poloz a indiqué qu'il voyait des signes encourageants laissant croire que le Canada s'adapte bien aux défis nationaux et internationaux, et il a répété qu'il s'attendait toujours à ce que le ralentissement soit seulement temporaire.

Pour consulter l'article, cliquez ici!

Source: Les Affaires.ca
Publié le 01/04/2019 à 17:03

Vous souhaitez discuter des tendances actuelles du marché immobilier? Contactez-nous!